1archivio-1

DIGO YO
2015-2016

12 photographies, impression numérique sur carton, structures bois, dimension variables, installation modulable et manipulable par le public.

La série «Digo yo» est un projet participatif qui prend comme point de départ la parole dans ses moments d’affirmation et d’incertitude, de désir et de protestation. Il s’agit d’une parole intime, qui depuis l’espace privé de l’habitation propose une ouverture sur le collectif et se fait résistance.  J’ai commencé à rencontrer des personnes qui ont participé au mouvement des Indignés en Espagne avec l’intention de créer un espace ouvert aux protestations quotidiennes. Ainsi, au travers d’interviews et de mises en scènes photographiques où le portraituré acquiert un statut de co-auteur ou collaborateur, surgit un espace commun d’échanges et de débats. Les phrases extraites des interviews sont matérialisées sous forme de pancartes et d’inscriptions. Il s’agit ici d’explorer nos moyens de manifester et de se manifester. «Je me révolte donc nous sommes» disait Albert Camus et cette révolte, partant du je au nous, permet de sauvegarder un intime créatif où s’expose et se partage de nouvelles identités. La photographie est le moyen de restituer cette expérience et dans le cadre de ce projet elle est une pratique relationnelle, une action avant d’être une représentation.

Les photographies sont imprimées sur carton. Matériau pauvre, léger et manipulable, il permet au public de déplacer les images et de reconfigurer l’exposition à sa guise, choisissant de mettre en avant les oeuvres avec lesquelles il souhaite dialoguer.

2marian

3CarmenOKKDEF

4DavidOK

5JuliaOK-3

6JORDI_OK

7Paloma-4

8ElieOK

9Teresa

10MariaOK

valade_daniel

11_29052016-_DSC0784

12_29052016-_DSC0801